CAOL ILA, Chess Investigation Series, French Connections 2010

Ecosse, Whisky, 70cl, Carton de 1 bouteille, “The Suspects”, 9 ans 58°, 70 cl, Single Malt Whisky, Islay

Référence WHIS CAOL 2010 SIGN AB

95.00 CHF (102.30 CHF avec TVA)
New
Egalement disponible

CAOL ILA, Chess Investigation Series, French Connections 2011
Ecosse, Whisky, 70cl, 46°, Carton de 1 bouteille, “The Accomplice”, 9 ans, 46°, 70 cl, Single Malt Whisky, Islay

75.00 CHF (80.80 CHF avec TVA)
New

Au large des côtes écossaises, un ferry perce les reflets moirés du détroit d’Islay, d’un rideau de brume blanc s’esquissent les murs tout aussi blancs de la distillerie Caol Ila. Elle se situe au nord-est de l’île d'Islay en Ecosse. C’est Hector Henderson, un distillateur de Glasgow, qui a choisi son magnifique site, près du détroit d’Islay, en face de l’île de Jura.

Caol Ila est le nom gaélique du «Sound of Islay», le bras de mer qui sépare l’île d’Islay de sa voisine, Jura, dans l’une des régions les plus sauvages et les plus belles de la côte occidentale écossaise. Cette distillerie donne naissance au plus moelleux des malts d’Islay, reconnaissable entre tous à ses notes d’huile d’olive, de fumée, de fruits et à sa fraîcheur marine. Cette version est bien plus tourbée et intensément fumée qu’à l’accoutumée, sans pour autant dénaturer le style si caractéristique du single malt élaboré par la distillerie Caol Ila.

 

Appellation Ecosse - Scotland
Millésime 2010
Flaconnage 70cl
Type Whisky
Alcool 58°
Conditionnement Carton de 1 bouteille


“The Suspects” met en scène un Caol Ila affiné et vieilli en fût de Sauternes. Embouteillée à son degré naturel, cette version extrêmement nuancée dévoile une tourbe qui, à la manière du cavalier qui se déplace librement sur l’échiquier, arpente sans cesse en long, en large et en travers une palette aromatique et gustative par ailleurs altière, superbement miellée, florale, chocolatée et étonnament fruitée (framboise, groseille).

PARTICULARITÉS GUSTATIVES:

NEZ :  Puissant, le premier nez est à la fois tourbé et fumé. Puis, des agrumes (citron), du foin coupé, des poires juteuses et du chocolat noir jouent les troubles fêtes.

BOUCHE : La tourbe prend le dessus, elle est huileuse, iodée, saline et médicinale (camphre). Très cendrée, l’attaque en bouche est également chocolatée et iodée aux effluves marins (algues). En milieu de bouche, le lait d’amande et les noix fraîches recouvrent délicatement les papilles. Elle devient miellée (lavande).

FINALE : Capiteuse, l’entame de la finale révèle une tourbe huileuse, minérale (schiste) et fruitée (framboise, groseille et coco). Au fur et à mesure, des épices fortes (girofle, muscade) et du gingembre imprègnent cette belle finale tourbée.