Domaine PHUSIS, Steve Bettschen 2017

Suisse AOC, Blanc, 75cl, Carton de 6 bouteilles, METAPHUSIS, Savagnin La Neuveville, 75 cl, Lac de Bienne AOC

Référence SAVA 2017 PHUS BETT BB

28.30 CHF (30.50 CHF avec TVA)
New
Egalement disponible

Domaine PHUSIS, Steve Bettschen 2014
Suisse AOC, Blanc, 75cl, Carton de 6 bouteilles, METAPHUSIS, Arvine extra-brut, 75 cl, fait selon la méthode traditionnelle

39.00 CHF (42.00 CHF avec TVA)
New

PHUSIS s’y distingue en confectionnant des vins artisanaux et confidentiels. Avec pour but de prolonger la productivité de la nature (phusis) elle-même.

L’histoire d’un passionné créateur… Steve Bettschen

Après plus de 10 ans passés au sein du CAVE SA (Club des Amateurs de Vins Exquis) Steve Bettschen quitte l’entreprise dans le but de réaliser son rêve : faire son vin…
Depuis 2005, aux côtés de Marie-Thérèse Chappaz il apprend les subtilités de la vinification. Partant de rien, Steve se lance en 2007 dans ce projet ambitieux. Son histoire viticole commence à Sensine (commune de Conthey, dans le Valais), où il acquière sa première parcelle : une vieille vigne de petite arvine. En 2011 l’opportunité unique se présente d’agrandir son domaine de 27 ares supplémentaires avec Le Clos du Mormont, sur les Côtes de l’Orbe. Une belle parcelle de pinot noir sur un sol calcaire vient alors compléter sa gamme « PHUSIS ».

La gamme «METAPHUSIS», c’est du négoce haute-couture !

Fait unique, le domaine PHUSIS possède deux gammes de vins :

  • La gamme « Phusis » : les raisins sont issus de ses propres vignes, à savoir Sensine et Clos du Mormont.
  • La gamme « MetaPhusis » : cette gamme, c’est du négoce haute-couture. Les vins sont élaborés à partir de raisins choisis au gré des rencontres avec des personnes, des vignes, des cépages… Chaque année les cuvées de la gamme « Metaphusis » sont donc différentes et confidentielles. Les quantités sont extrêmement faibles (parfois seuls 30 litres d’une cuvée arrivent en bouteille). Mais la diversité est incroyablement large. Le millésime exceptionnel qu’était 2015, a permis à Steve de créer 12 cuvées différentes ! On trouve ainsi un gamay de Valentina Andrei, dans le Valais, un saint-laurent du domaine Signolet à La Neuville, au bord du lac de Bienne, de la rèze du Grugnay, dans le Valais … 

L’amoureux de la nature s’adapte au raisin, l’accompagne, lui laisse le temps dont il a besoin, et ne le force jamais. Le nom du domaine n’a vraiment pas été choisi au hasard :

« Phusis » vient du grec et signifie « nature ». En effet, au domaine Phusis, c’est la nature qui décide !

La grande force de Steve, c’est son expérience en termes de dégustation. La Bourgogne, est une de ses régions favorites pour ses très grands pinots noirs et chardonnays. La Loire, le Jura, le Beaujolais, mais aussi le Piémont sont des régions viticoles qui l’inspirent et l’influencent dans ses choix.

Le vigneron encaveur découvre en 2013, à la Sarraz, un lieu pour faire son vin. Un réduit et une belle cave enterrée permettront à Steve d’avoir plus d’autonomie. Cette installation aura une conséquence : sa petite arvine en provenance du Valais, étant dorénavant pressée dans le canton de Vaud, perd l’appellation « AOC Valais » pour devenir un « Vin de pays ». Le seul regret pour Steve est de ne plus pouvoir mentionner de lieux dits sur ses bouteilles. Qu’à cela ne tienne, il aiguillera les consommateurs en mentionnant le type de sol : « sur schiste, sur granite, sur éboulis, sur falaise, etc. ».

 

 

Appellation
Millésime 2017
Flaconnage 75cl
Type Blanc
Conditionnement Carton de 6 bouteilles


Cépages: Savagnin Blanc

Millésime: 2017

Appellation: AOC Lac de Bienne

Notes de dégustation

Robe jaune clair, limpide. Le premier nez évoque les épices douces, la noix de coco. Viennent ensuite les fleurs capiteuses, les fruits jaunes confits sur fond de fougères. Entrée en bouche nette, assez charnue puis rapidement menée par une vivacité tonique, pointue, parfaitement dessinée. Longue finale pure, fraîche et précise (juillet 2019).

A la vigne…

Cette cuvée provient d’une jolie petite parcelle enclavée entre les maisons de la Neuveville, sur les bords du lac de Bienne. Le sol y est très lourd, de nature marneuse, comme dans le vignoble du Jura français. La viticulture y est extensive et les vignes sont conduites en port libre.

A la cave…

Les raisins sont vendangés les 27 septembre et sondent 93 °Oe. Ils sont pressés dans un pressoir vertical manuel et le moût est ensuite débourbé avant d’être mis, pour fermentation, dans un fût de chêne qui a déjà vu 2 vins. La fermentation malolactique se fait l’été suivant et le vin continue son élevage jusqu’en avril 2019 où il est mis en cuve inox pour quelques mois encore.La mise en bouteille se déroule le 23 juillet 2019, par gravitation et sans filtration.