Domaine PHUSIS, Steve Bettschen 2014

Suisse AOC, Blanc, 75cl, Carton de 6 bouteilles, METAPHUSIS, Arvine extra-brut, 75 cl, fait selon la méthode traditionnelle

Référence ARVI 2014 PHUS BETT BB

39.00 CHF (42.00 CHF avec TVA)
New
Egalement disponible

Domaine PHUSIS, Steve Bettschen 2017
Suisse AOC, Blanc, 75cl, Carton de 6 bouteilles, METAPHUSIS, Savagnin La Neuveville, 75 cl, Lac de Bienne AOC

28.30 CHF (30.50 CHF avec TVA)
New

PHUSIS s’y distingue en confectionnant des vins artisanaux et confidentiels. Avec pour but de prolonger la productivité de la nature (phusis) elle-même.

L’histoire d’un passionné créateur… Steve Bettschen

Après plus de 10 ans passés au sein du CAVE SA (Club des Amateurs de Vins Exquis) Steve Bettschen quitte l’entreprise dans le but de réaliser son rêve : faire son vin…
Depuis 2005, aux côtés de Marie-Thérèse Chappaz il apprend les subtilités de la vinification. Partant de rien, Steve se lance en 2007 dans ce projet ambitieux. Son histoire viticole commence à Sensine (commune de Conthey, dans le Valais), où il acquière sa première parcelle : une vieille vigne de petite arvine. En 2011 l’opportunité unique se présente d’agrandir son domaine de 27 ares supplémentaires avec Le Clos du Mormont, sur les Côtes de l’Orbe. Une belle parcelle de pinot noir sur un sol calcaire vient alors compléter sa gamme « PHUSIS ».

La gamme «METAPHUSIS», c’est du négoce haute-couture !

Fait unique, le domaine PHUSIS possède deux gammes de vins :

  • La gamme « Phusis » : les raisins sont issus de ses propres vignes, à savoir Sensine et Clos du Mormont.
  • La gamme « MetaPhusis » : cette gamme, c’est du négoce haute-couture. Les vins sont élaborés à partir de raisins choisis au gré des rencontres avec des personnes, des vignes, des cépages… Chaque année les cuvées de la gamme « Metaphusis » sont donc différentes et confidentielles. Les quantités sont extrêmement faibles (parfois seuls 30 litres d’une cuvée arrivent en bouteille). Mais la diversité est incroyablement large. Le millésime exceptionnel qu’était 2015, a permis à Steve de créer 12 cuvées différentes ! On trouve ainsi un gamay de Valentina Andrei, dans le Valais, un saint-laurent du domaine Signolet à La Neuville, au bord du lac de Bienne, de la rèze du Grugnay, dans le Valais … 

L’amoureux de la nature s’adapte au raisin, l’accompagne, lui laisse le temps dont il a besoin, et ne le force jamais. Le nom du domaine n’a vraiment pas été choisi au hasard :

« Phusis » vient du grec et signifie « nature ». En effet, au domaine Phusis, c’est la nature qui décide !

La grande force de Steve, c’est son expérience en termes de dégustation. La Bourgogne, est une de ses régions favorites pour ses très grands pinots noirs et chardonnays. La Loire, le Jura, le Beaujolais, mais aussi le Piémont sont des régions viticoles qui l’inspirent et l’influencent dans ses choix.

Le vigneron encaveur découvre en 2013, à la Sarraz, un lieu pour faire son vin. Un réduit et une belle cave enterrée permettront à Steve d’avoir plus d’autonomie. Cette installation aura une conséquence : sa petite arvine en provenance du Valais, étant dorénavant pressée dans le canton de Vaud, perd l’appellation « AOC Valais » pour devenir un « Vin de pays ». Le seul regret pour Steve est de ne plus pouvoir mentionner de lieux dits sur ses bouteilles. Qu’à cela ne tienne, il aiguillera les consommateurs en mentionnant le type de sol : « sur schiste, sur granite, sur éboulis, sur falaise, etc. ».

 

 

Appellation
Millésime 2014
Flaconnage 75cl
Type Blanc
Conditionnement Carton de 6 bouteilles


Cépage Petite Arvine

Millésime: 2014

Notes de dégustation

Robe doré pâle. Nez de mie de pain, d’épices douces, de fleurs blanches, de pêche mûre. Entrée en bouche sur une bulle fine et tonique. Corps généreux et vif. Longue finale ample, volumineuse, crémeuse au niveau de la bulle, aux saveurs vives et salées (avril 2019).

A la vigne…

Cette cuvée est issue d’une parcelle de Petite Arvine au lieu-dit Trémazières, sur Chamoson. Située sur la partie haute du fameux cône de déjection, elle est constituée d’un sol aride et très calcaire.

La vendange se déroule le 24 septembre 2014.

A la cave…

Au pressoir, les têtes et queues de pressurage sont soigneusement écartées et seul le cœur de la pressée est destiné à cette cuvée extra-brut (au final, moins de 50% de pressurage). Les fermentations se font en fûts de chêne ayant déjà contenu plusieurs vins et un petit solde va en cuve inox. La fermentation malo-lactique s’enclenche tardivement et n’est pas complète. Bien que l’élevage se prolonge jusqu’en mai 2016, la malo-lactique ne se termine pas. Le vin est donc tiré tel quel en bouteille pour la prise de mousse telle que la méthode champenoise. Après 30 mois sur lattes, les bouteilles sont dégorgées sans dosage. Et pour la première fois, une liqueur d’expédition spéciale est utilisée : elle est constituée d’une solera de vieux vins commencée avec le 2016 (donc pour la cuvée 2014, il n’y a que du 2016 puisque c’est la première année de la solera !). A noter que quelques bouteilles et quelques magnums restent sur latte pour un dégorgement tardif…